BAC PRO GA : VICTOIRE DU SNETAA-FO !

Le SNETAA-FO, avec la Cgt, le Se-Unsa et le Snalc, a été entendu ce jour, au ministère, sur la question du bac pro gestion-administration (GA). Le ministre entend rénover ce diplôme, comme le SNETAA-FO l’a souhaité depuis qu’il a été mis en œuvre ! Ce diplôme GA n’est pas bon pour les élèves car il est peu insérant et n’est pas adapté à la poursuite d’études. Sa finalité n’est pas comprise par les familles et encore moins par les entreprises. Il est devenu « fourre-tout », bac accessible pour tous les élèves qui ont échoué leur orientation en lycée général.

Il a par ailleurs causé trop de souffrances chez nos collègues de comptabilité et de secrétariat à qui l’on a brutalement imposé un nouveau référentiel, de nouvelles injonctions pédagogiques (ex : logiciel Cerise), des objectifs éloignés des attentes, sans accompagnement ni formation.

Le SNETAA-FO attend des textes réglementaires pour ce bac pro GA rénové (qu’il conviendrait de renommer). Ils devront être clairement rédigés pour ne plus donner lieu à interprétation par les inspecteurs et autres « sachants » sur le terrain. Le SNETAA-FO demande aussi qu’une partie du programme soit consacrée à l’étude de la comptabilité pour permettre aux jeunes une poursuite d’études dont ils sont actuellement privés dans la filière.

Le ministère annonce qu’il réduirait la capacité d’accueil des élèves en bac pro GA sur 5 à 6 ans ; cette diminution des capacités ne devrait pas être répartie de façon égale sur le territoire. Elle dépendra aussi des formations ouvertes à la place du GA. Quelles formations tertiaires en remplacement ?

Ces modifications de la carte des formations se traduiront par des remplacements de postes dans la spécialité. Le ministère estime que, mis à part les départs en retraite, ce sont, au final, après 5 à 6 ans, environ 500 collègues qui feraient l’objet de mesures d’accompagnement. Elles s’adresseraient d’une part aux personnels volontaires sur une durée assez longue. Le ministère assure que ces questions seront traitées au cas par cas. Nous serons extrêmement vigilants, le dialogue social local niant souvent les spécifiées locales et le ressenti des collègues.

Le SNETAA-FO veillera scrupuleusement à ce que nul collègue ne soit lésé. Nous les défendrons un à un, bec et ongles, car le bac pro GA est pour eux toujours une plaie ouverte : il est hors de question qu’une énième réforme n’ait sur eux encore une fois des conséquences désastreuses !

Le SNETAA-FO demande au ministère de profiter de ce temps pour faire un suivi individuel proche, bienveillant et respectant scrupuleusement le statut des PLP, fonctionnaires d’État.

Le SNETAA-FO suivra chaque section, chaque collègue. Il défendra chaque PLP économie-gestion pour que toutes les garanties lui soient offertes. C’est l’engagement de chaque jour du SNETAA-FO : un bouclier crédible et efficace dans le suivi individuel des collègues.

Le SNETAA-FO salue l’initiative du ministère de consulter les organisations syndicales sur l’avenir du bac pro GA. Il est prudent quant aux réponses concrètes des administrations de terrain. D’autres réunions doivent se tenir dans les semaines et les mois qui viennent. Le SNETAA-FO, lui, sera présent, « vacances ou pas ». C’est l’occasion encore pour le SNETAA-FO d’imposer ses revendications et de faire gagner les PLP. Tous les PLP !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.