Le SNETAA FO alerte sur le dispositif CAZENEUVE

Le SNICA-Fo (syndicat majoritaire des inspecteurs du permis de conduire) et le SNETAA-Fo (syndicat majoritaire des professeurs des lycées professionnels) condamnent, dans la loi Macron et le dispositif Cazeneuve, le transfert de la validation des épreuves de conduite routière aux enseignants.
Les deux organisations déplorent la casse du service public du permis de conduire et les nouvelles mesures imposées aux professeurs des lycées professionnels.
Elles contestent les conditions de délivrance du permis de conduire qui doit rester sous la seule compétence des inspecteurs et délégués du permis de conduire et de la sécurité routière.
Par ailleurs, elles dénoncent la pseudo formation mise en place par le Ministère de l’intérieur pour les enseignants : un professeur par établissement formé en deux jours puis chargé de transmettre la formation à ses collègues. Deux jours de formation pour apprendre un métier traduit un mépris des personnels, tant de l’éducation nationale que de l’éducation routière.
Parce qu’il s’agit de sécurité routière, le SNICA-Fo et le SNETAA-Fo demandent le retrait immédiat de tous les dispositifs visant à transférer, à qui que ce soit, les missions des inspecteurs du permis de conduire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.