Nous devons être entendus !

Les réunions d’information syndicale et les AG ont été nombreuses dans nos établissements ; des aménagements ont été obtenus à minima, voire la mise en place de cours par semaine A et B afin de diviser la capacité de nos structures par deux dès la semaine prochaine …

Je dis bien nos structures, car si nous arrivons à dédoubler tous les cours en classe entière, cela ne suffit pas ; soyons clairs, les plus grosses difficultés et foyers infectieux se situent dans les internats et les restaurant scolaires. Les personnels sont en souffrance et ne sont pas assez nombreux.

Sur les PFMP, là, pas de compromis… Le statut, rien que le statut… Soit les périodes de formation sont maintenues et nous allons visiter nos élèves, soit elles sont annulées et reportées et nous faisons cours. Les collègues qui assureraient leurs cours en plus des visites devraient percevoir des HSE… Nous avons envoyé un courrier aux inspecteurs d’académie en ce sens.

Attention toutefois, les dates de PFMP doivent être entérinées en conseil d’administration, donc si des modifications doivent avoir lieu, alors, il faut réunir un CA extraordinaire…

A ceux dont les chefs d’établissement sont aveugles et ne veulent rien entendre, réagissez ! Faites vous entendre ; Contactez Le SNETAA FO !

Un retour de vacances improvisé..

Les décisions prises dans la panique par le Président de la République et le gouvernement engendrent une nouvelle fois un chaos sans nom.
Ainsi, les personnels découvrent deux jours avant la reprise un nouveau protocole (cliquer pour le télécharger) qu’ils doivent de nouveau décliner… ce week-end !

Quelques heures après, le ministre annonce une réorganisation de la journée du 2 novembre, avec de nouvelles injonctions remettant en cause la liberté pédagogique des personnels.
Les personnels sont appelés à reprendre le travail dans des conditions disloquées, à faire cours dans des classes toujours pleines à craquer.

Le nouveau protocole publié par le ministre, sans même prendre l’avis du CHSCTM, est une illusion de protection renforcée ! Rien sur la diminution des effectifs dans les classes ! Des solutions peu réalistes sont encore évoquées comme le non brassage par niveaux ou une salle par classe. Ce protocole ne répond ni à l’inquiétude, ni à la colère des personnels.

Nous exigeons partout, des mesures réellement protectrices pour les personnels. Cela inclut notamment le dédoublement des classes. Pour préparer la rentrée le plus sereinement possible, la rentrée des élèves doit être décalée.

Bac pro : les textes sur la suppression du Diplôme Intermédiaire et l’évaluation du chef d’œuvre sont enfin publiés

Le ministère de l’Éducation nationale a publié au JO du 22 octobre 2020 :

  • le décret n° 2020-1277 du 20 octobre 2020 relatif aux conditions de certification des candidats à l’examen du baccalauréat professionnel et portant suppression du brevet d’études professionnelles 

https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042452152

  • l’arrêté du 20 octobre 2020 définissant les modalités de l’évaluation du chef d’œuvre prévue à l’examen du baccalauréat professionnel par l’article D 337-66-1 du code de l’éducation 

https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042452287

Le SNETAA-FO avait fait une présentation des éléments essentiels de ces deux textes que vous pouvez retrouver dans l’AP n°582 de mars 2020.

Le décret prévoit la fin du DI en classe de 1ère à l’issue de la session 2020 et son remplacement par une attestation de réussite intermédiaire délivrée à l’issue du conseil de classe du troisième trimestre de la classe de 1ère

Les conditions de délivrances de cette attestation feront l’objet d’un arrêté accompagné d’une note de service en cours de publication. Elle sera délivrée au vu de la moyenne en fin de 1ère de toutes les disciplines, y compris le chef d’œuvre, affectée chacune d’un coefficient 1, à l’exception de l’enseignement de spécialité qui serait affecté d’un coefficient 4. Seuls les dossiers des élèves dont la moyenne serait comprise entre 9 et 10 feront l’objet d’une étude en conseil d’enseignement préalable au conseil de classe sur la base de toutes les appréciations inscrites dans le nouveau LSL.

L’arrêté définit quant à lui les modalités de l’évaluation du chef d’œuvre en bac pro. L’article 4 est la seule nouveauté par rapport aux annonces précédentes.

«  … l’écart de points supérieurs ou inférieurs à 10 sur 20 est affecté du coefficient 2. Ces points… sont intégrés…au calcul de la moyenne générale… Ils sont soit soustraits soit ajoutés selon qu’ils sont inférieurs ou supérieurs à 10 sur 20. »

Le SNETAA-FO continue à exiger que des informations claires et précises soient transmises à l’attention de nos collègues dans tous les établissements, pour que cessent des injonctions contradictoires qui minent le quotidien des PLP.

Une liste SNETAA FO dans les Conseils d’administration

voici venu le moment de l’élaboration des listes des représentants des personnels dans les conseils d’administration.Vous devez déposer une déclaration d’intention de faire une liste SNETAA FO par écrit ou par mail.

Vous trouverez ci-dessous les documents nécessaires pour faire votre liste :

De nombreux collègues ont été surpris à la rentrée de constater des modifications très sensibles de la répartition des moyens en heures par rapport aux prévisions d’avant les vacances.
Le SNETAA FO tient ici à donner une précision importante sur l’emploi des dotations en heures dans les établissements scolaires : il doit obligatoirement être soumis au CA après instruction par la Commission permanente qui se tiendra au moins 48 heures auparavant afin d’aborder tous les sujets pédagogiques.

Avec le SNETAA FO, présentez une liste au CA : deux noms suffisent. Les assistants d’éducation peuvent également y figurer.
Vous pourrez y exprimer vos revendications de transparence et d’application des textes réglementaires pour les horaires élèves.

Siéger au CA, c’est savoir quels sont les intentions des chefs d’établissements d’ouvrir ou fermer des sections, conserver ou supprimer des postes, c’est participer à la répartition de la dotation globale horaire, c’est pouvoir repousser l’insertion de classe par apprentissage dans l’établissement….

Bien sûr vous n’êtes pas seuls à décider, mais si la majorité vote contre le projet du proviseur, alors il est tout simplement refusé !!!

Le CA, ça vous concerne, alors présentez une liste SNETAA FO. N’hésitez pas à nous contacter si vous désirez de l’aid